Allergies alimentaires / PAI / rentrée scolaire

Le plan d’accueil individualisé

A partir de la première nounou/mam, ou de la crèche et jusqu’au collège, votre enfant allergique deviendra concerné, dès qu’il est en collectivité.

Qu’est ce que le PAI ?

Le PAI est un document écrit qui permet de préciser les adaptations à apporter à la vie de l’enfant ou de l’adolescent. Il est nécessaire en collectivité (crèche, école, collège, lycée, centre de loisirs) sur le temps scolaire mais aussi périscolaire. Ce document concerne les enfants et adolescents atteints de troubles de la santé tels que les pathologies chroniques (asthme, par exemple) et les allergies alimentaires.

Il permet de mettre en place des traitements médicaux, des régimes alimentaires. Mais également des aménagements spécifiques et des soins d’urgence, nécessaires à leur état de santé. Sa durée de validité peut varier. Il est reconduit d’une année sur l’autre et être revu et adapté en cas d’évolution de la pathologie.

Comment peut-on le mettre en place ?

Le PAI sera élaboré à la demande de la famille et/ou du chef d’établissement avec l’accord de la famille. l’établissement de ce document se fera en concertation avec le médecin scolaire ou l’infirmier de la collectivité d’accueil.

(Voici un modèle)

Les besoins thérapeutiques de l’enfant ou de l’adolescent sont précisés dans l’ordonnance. Elle doit être signée par le médecin qui suit l’enfant ou l’adolescent pour sa pathologie. 
L’intervention du médecin scolaire permet aux enseignants d’être couverts en termes de responsabilité civile. La signature des différents partenaires convoqués par le chef d’établissement sera nécessaire. Puis il sera diffusé aux personnes de la communauté éducative concernées.
Les collectivités ont le devoir “de tout mettre en œuvre”. L’objectif est d’éviter l’exclusion et l’isolement dans lequel la maladie peut placer l’enfant ou l’adolescent. Il est important également de développer l’adoption de comportements solidaires au sein de la collectivité.


Le PAI doit notamment contenir des informations sur :
  • les régimes alimentaires à appliquer,
  • les conditions des prises de repas,
  • les aménagements d’horaires,
  • les dispenses de certaines activités incompatibles avec la santé de l’enfant ou de l’adolescent.

En cas d’allergies alimentaires, le PAI permet donc de mettre en places des mesures selon les besoins de l’enfant allergique. Ainsi il convient de spécifier :

  • Le régime alimentaire de l’enfant. Les services de restauration peuvent fournir des repas adaptés au régime de l’enfant. C’est-à-dire un plat de substitution ou des repas spéciaux d’emblée. Il est également possible de mettre en place des paniers repas. Les parents s’engagent alors à fournir la totalité des composants du repas, de même que les couverts et les ustensiles nécessaires… A charge ensuite à la cantine de conserver le plateau-repas dans les meilleures conditions d’hygiène et de réchauffer les plats.
  • Le protocole d’utilisation des médicaments. La prise en charge médicale nécessaire. Les prescriptions médicales et liste des personnels de l’établissement scolaire habilités à les administrer
  • Le protocole en cas d’urgence (diagnostic, signes d’appel visibles, et si besoin, contenu de la trousse d’urgence). Il doit être clair, synthétique et précis. Il est prescrit par le médecin traitant de l’enfant (le plus souvent l’allergologue). Enseigné à l’enfant et aux parents, validé par le médecin scolaire et enseigné également aux personnes ressources.


Une circulaire ministérielle définit les aménagements qu’il convient de mettre en place. Et ce afin que tout enfant atteint d’allergie alimentaires, justifiant à ce titre d’un régime alimentaire particulier, puisse profiter des services de restauration collective.


Si vous avez des questions, auxquelles je pourrai répondre, liées à cet article vous pouvez me contacter avec le formulaire de contact.

VOIR AUSSI
À propos

Conseillère en Nutrition de l’enfant et de la femme spécialisée sur les allergies alimentaires et accompagnante parentale, je suis la maman d’un petit garçon. Il m’a donné envie de changer de métier.Je suis formée à l'accompagnement, au développement des enfants et sur le cerveau par les neurosciences. Je me suis spécialisée dans la nutrition et les allergies alimentaires car nous sommes concernés.Il manque de professionnels pour accompagner les parents face aux intolérances et allergies alimentaires. Que ça soit pour les enfants ou les mamans allaitantes, je travaille autour de la nutrition et du bien-être.A très bientôt. Alison