Allergies alimentaires

Le prick test

pricks tests

Le prick test est la technique la plus utilisée.

Le prick test est un test cutané explorant la sensibilisation à divers allergènes, médiée par des immunoglobulines E (IgE) spécifiques présentes à la surface des mastocytes (cellule présente dans les tissus conjonctifs). Il s’agit d’une méthode provoquant une faible réaction allergique contrôlée. Le prick test est l’examen de 1ère intention du bilan allergologique, il est plus sensible que le dosage des IgE sanguines. Il doit être pratiqué par un allergologue.

L’âge et l’état général peuvent altérer la réactivité cutanée. Celle-ci est diminuée en dessous de l’âge de 5 ans. Les pricks tests sont fiables dès la naissance.

Faire pénétrer les allergènes dans l’épiderme, afin d’observer ou non la réponse d’hypersensibilité immédiate. Il se pratique sur la face antérieure de l’avant-bras ou sur le dos. Les gouttes de solution contenant l’allergène sont déposées sur la peau, à un intervalle de 2 cm pour éviter que les réactions ne se superposent, séparées par un trait de stylo-bille et un numéro. Ensuite, l’allergène est introduit dans l’épiderme à l’aide d’une lancette ou d’un piqueur. On utilisera une lancette par allergène.

La réaction apparaît 10 à 15 min après, elle se manifeste par la triade de Lewis : érythème (rougeur), papule œdémateuse (gonflement) et prurit (démangeaison). La réaction est peu, voire pas douloureuse. Il est déconseillé de se gratter, car cela pourrait amplifier la réaction inflammatoire et fausser la lecture du test. Elle est réalisée au bout de 15 min. La taille de la papule (et non de l’érythème) est mesurée. L’appréciation de la positivité du prick test doit se faire par rapport aux témoins positif et négatif.

C’est positif si la papule a un diamètre supérieur à 3 mm par rapport au témoin négatif (qui est en général totalement négatif) ou si elle a un diamètre supérieur à 50 % du témoin positif. L’allergologue prendra en compte l’ensemble des éléments de l’interrogatoire et du bilan allergologique pour identifier le ou les allergènes en cause dans la pathologie. Il pourra notamment s’aider d’un dosage des IgE sanguines, en cas de contre-indication au prick test, en cas de discordance entre les résultats et les symptômes présentés par le patient.

Les prick tests chez les enfants:

Les tests doivent être répétés chez les petits enfants, raisonnablement tous les 2 ans (jusqu’à 6 ans en général), car ils peuvent acquérir de nouvelles sensibilisations avec l’âge ou lors d’exposition à de nouveaux allergènes. Il est également important de refaire un bilan complet allergologique avant d’envisager une réintroduction.

Quels sont les allergènes testés ?

Il n’y a pas de batterie standard. Les allergènes testés dépendent des symptômes

  • Pneumallergènes (allergènes respirés) : acariens (poussière), pollens de graminées et d’arbres, chat et chien, blattes, etc…
  • Trophallergènes (allergènes alimentaires) : lait de vache, œuf de poule, arachide, fruits à coque (noix communes et exotiques, amande,  noisette), fruits de mer, poisson, moutarde, soja, etc…

S’il existe un doute sur un aliment particulier il est prudent d’amener un petit échantillon de l’aliment.

Quels sont les contre-indications ?

Les affections dermatologiques comme l’eczéma, la dermatite atopique, ou autres sont une contre-indication au prick test. L’examen doit être réalisé avec prudence chez les patients ayant des antécédents de choc anaphylactique, car ils présentent davantage de risque de réaction allergique sévère. Pour ces contre-indications, il est préférable de passer directement à la prise de sang.

Liste des médicaments à stopper avant les tests :
  • Arrêt au moins 2 jours avant : anxiolytiques, somnifères, codéine, corticoïdes.
  • Arrêt au moins 4 jours avant : zyrtec, cétirizine, clarityne, xyzall, virlix, telfast, mizollen, tinset, primalan, kestin.
  • Arrêt au moins 7 jours avant : aerius, polaramine, célestamine, corticoïdes topiques.
  • Arrêt au moins 3 semaines avant : zaditen.

Attention ces médicaments sont souvent présents dans les médicaments contre la toux.

A lire aussi :

Je te donne rendez-vous sur les réseaux sociaux, pour échanger quotidiennement 😉

A bientôt. Alison

Prestations : Accompagnements et Ebooks

VOIR AUSSI

À propos

Conseillère en Nutrition de l’enfant et de la femme spécialisée sur les allergies alimentaires et accompagnante parentale, je suis la maman d’un petit garçon. Il m’a donné envie de changer de métier.Je suis formée à l'accompagnement, au développement des enfants et sur le cerveau par les neurosciences. Je me suis spécialisée dans la nutrition et les allergies alimentaires car nous sommes concernés.Il manque de professionnels pour accompagner les parents face aux intolérances et allergies alimentaires. Que ça soit pour les enfants ou les mamans allaitantes, je travaille autour de la nutrition et du bien-être.A très bientôt. Alison

Pas de commentaire

    Leave a Reply